04.11.17

Philippe Pouletty, développeur de Carmat et investisseur

France Biotech regroupe plus de 150 établissements évoluant dans l'univers de la biotechnologie et répartis sur tout le territoire français. L’association donne notamment la possibilité d'améliorer les négociations entre les chercheurs et les opérateurs économiques. En vue de soutenir les jeunes pousses visionnaires à l'échelle mondiale, Philippe Pouletty (bfmtv.com/philippe-pouletty-4445781/) a notamment travaillé avec le dirigeant de Microsoft de 2005 à 2010. Ces diverses associations prouvent son investissement personnel au profit de la recherche scientifique et de la créativité. Ancien interne des hôpitaux de Paris, Philippe Pouletty intervient dans de nombreux évènements aidant à dynamiser le secteur de la recherche et des affaires. L'entrepreneur se retrouve par ailleurs nommé président d’honneur de France Biotech depuis 2009.

La majorité des startups financées par Truffle Capital se trouve être formée par l'homme d'affaires et son équipe. Le fonds d’investissement œuvre dans l'univers de la biotechnologie et constitue surtout des spins off de laboratoires universitaires internationalement réputés. Au sein de Truffle Capital, Philippe Pouletty s’applique entre autres à analyser et à choisir les brevets à fort potentiel des sociétés soutenues. Ces projets se trouvent être choisis relativement à leur originalité. Au sein de l’univers de la recherche, Philippe Pouletty s'avère surtout célèbre en tant que cofondateur et D.G de Truffle Capital SAS. Cette enseigne de tenue de fonds de venture capital a vu le jour courant 2001.

Initiatives financées à travers le portefeuille Truffle Capital

Courant 2015, Pilosciences a été fermé à l’instar de Cytomics, l'enseigne spécialiste des substances antifongiques. Philippe Pouletty est notamment entré dans l'univers de la dermocosmétique via cet établissement mis en place en 2011. Truffle Capital a entre autres fondé Neovacs en 2003 en vue d'élaborer des traitements contre les pathologies auto-immunes. Porté par son caractère prometteur, le centre de recherche s'avère introduit en bourse en 2010. Coté au New York Stock Exchange (NYSE), le laboratoire Altimmune se concentre sur l'élaboration d’immunomodulateurs destinés aux médicaments contre les infections et aux vaccins. La société se révèle entrée dans le fonds d'investissement dirigé par Philippe Pouletty courant 2007 et s'associe ensuite avec Pharmathène US.

Philippe Pouletty a formé l'établissement spécialiste de la biotechnologie RedCell Inc. en s'appuyant sur des brevets personnels. Rebaptisé Conjuchem Inc., il se retrouve introduit en bourse au Canada courant 2000. Pour pouvoir analyser l'effet des interactions médicamenteuses sur les globules rouges et l’albumine, le chercheur place des fonds dans la compagnie experte en biotechnologie RedCell Inc. (renommée Conjuchem Inc.) au moment de la cotation en bourse de SangSat. Spécialiste de la biotechnologie, Clonatec est une pionnière de cette branche sur le territoire français. La société a été bâtie par Philippe Pouletty alors qu'il faisait ses premiers pas dans l'univers de la recherche.

Actions notables en faveur de la recherche

Philippe Pouletty a débuté son cursus professionnel de chercheur à Stanford dans ses laboratoires de Medical Microbiology. Se spécialisant en biologie moléculaire, le médecin a entre autres présenté une procédure inédite d’amplification de gènes. Truffle Capital a donné l'opportunité de procurer plus d'un millier d'emplois aux travailleurs depuis sa création. De plus, l'investisseur a déjà soutenu environ 60 établissements avant-gardistes dans l'univers de la recherche. Ancien pensionnaire de Stanford, Philippe Pouletty a breveté une trentaine de réalisations personnelles au niveau international. Ce chercheur se concentrant sur l'immunologie bénéficie par ailleurs d’une importante popularité auprès de cette université.

Parcours universitaire et débuts du chercheur

Au cours de son passage à Paris, Philippe Pouletty obtient une bourse de l’INSERM en immunologie. L'étudiant a pu véritablement rehausser ses compétences dans cette discipline au sein de l’hôpital Saint-Louis. Philippe Pouletty sort en peu de temps du lot à Stanford grâce à son expertise en biologie moléculaire. Au sein de cette institution universitaire, l'ancien interne des hôpitaux est un protagoniste majeur du laboratoire dédié à ce domaine entre 1986 et 1988. Avant de rejoindre Stanford courant 1986, l'ancien interne des hôpitaux reçoit son doctorat d’État en médecine de l’UPMC (université Paris VI) avec les félicitations du jury.